Motion

L’assemblée générale réunie le 1er avril 2015 a voté la motion suivante :

L’Association des Professionnels d’ACcompagnement du Handicap dans l’Enseignement Supérieur affirme son attachement à ce que l’accompagnement des étudiants handicapés tout au long de leur parcours de formation soit réalisé exclusivement dans le cadre du service public de l’enseignement supérieur et de la recherche, sans discrimination.

Apaches rappelle que le fonctionnement des services d’accompagnement doit être pérenne et assuré par des personnels de l’établissement, compétents et formés. Cela constitue un engagement de la première Charte Université / Handicap (article 2). En ce sens, Apaches revendique la reconnaissance institutionnelle des métiers relatifs à l’accompagnement des étudiants handicapés dans tous les champs de l’enseignement supérieur.

Apaches dénonce les associations et organismes qui tendent soit à se substituer, pour totalité ou pour partie, à l’action du service public, soit à s’en accorder le bénéfice. Apaches s’oppose notamment à celles qui développent une action ciblée auprès de quelques étudiants et entreprises, à des fins de communication et de recherche de subventions.

Télécharger une version PDF signée

3 commentaires sur “Motion

  1. Chers Amis,
    Je suis en plein accord avec le texte de cette motion et en félicite chaleureusement les auteurs.
    En toute amitié.

    Jacques CHARLIN
    Chargé de mission,
    conseiller spécial auprès du Président,
    responsable de la Commission Handicap
    Université Claude Bernard Lyon1

  2. Bravo pour cette motion qui met en avant le service public et les droits des personnes tout en dénonçant les abus des entités qui cherchent à profiter des situations de détresse.
    Jaime LOPEZ KRAHE

    Université Paris 8
    Directeur du Master Technologie et Handicap
    Président de l’IFRATH

  3. Effectivement, je suis complètement d’accord également, quelques associations ou autres structures privées tentent de faire du lobbying notamment pour récupérer des profils étudiants, et les « monnayer » sans doute auprès d’entreprises cherchant à satisfaire leur obligation d’emploi des TH.
    C’est dommage, elles font également du tort à certaines autres associations locales qui jouent et tiennent leur rôle de complémentarité dans le respect des compétences et responsabilités de nos services. A ce titre, je pense que nous devons faire attention aux amalgames possibles.

    Stéphane BRUNAT
    Coordinateur du Relais Handicap
    Service d’accueil et d’accompagnement des étudiants en situation de handicap
    Université de Nantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *